2 raisons de faire un bilan de l’année 2015

Nous sommes des voyageurs. Dans 1 Pi 2.11, la bible nous révèle que nous sommes étrangers et voyageurs sur la terre. Ainsi, la vie est un voyage. Et qui dit voyage dit aussi avancement, mouvement. Pourtant, il peut nous arriver d’avoir l’impression de ne pas avancer.  Les années passent, et on constate qu’on fait du surplace : notre mentalité n’évolue pas, notre caractère ne s’améliore pas, nos capacités ne se développent pas. Que faire alors ? Un remède efficace pour rompre avec cet immobilisme est de prendre le temps… de faire un bilan. Faire un bilan présente deux avantages :

1. Se remettre en question pour changer

Il est important de s’évaluer pour évoluer. S’arrêter pour dresser un bilan est un excellent moyen de se remettre en question, et d’évaluer objectivement notre situation. La bible appelle cela « rentrer en soi-même » c’est à dire faire une introspection. Nous connaissons l’histoire du fils prodigue (Lc 15). Ce n’est qu’à l’instant où il « rentra en lui-même » qu’il réalisa sa misère et décida de rejoindre son père. Faire un bilan peut s’avérer salvateur, mais refuser de faire un bilan peut devenir destructeur. C’est ce que nous révèle l’histoire du jeune juif Samson, alors qu’il était poursuivi par les Phillistins. Samson se laissa aveugler par le charme d’une étrangère (Dalila), et fit l’économie de ce travail d’introspection : « Il ne savait pas que l’Eternel s’était retiré de lui » (Jg 16.20). Sa fin fut brutale et prématurée : il mourut sous les décombres de la maison des Philistins. Si vous voulez progresser et prospérer, vous devez vous arrêter, et prendre le temps de vous remettre en question.

Il est important de s’évaluer pour évoluer.

2. Se rappeler des bienfaits de Dieu pour Le remercier

Dresser un bilan est utile pour manifester notre reconnaissance à Dieu. David s’exclamait : « Mon âme, bénis l’Éternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Ps 103.2). David nous encourage à regarder dans le rétroviseur de notre vie, et compter les bénédictions de Dieu. David lui-même avait l’habitude de les marquer par écrit (généralement au travers de poèmes et de psaumes). Quel meilleur moment que cette fin d’année pour faire un bilan écrit : pouvez-vous énumérer ce que Dieu a fait dans votre vie cette année 2015 ?

Il faut regarder dans le rétroviseur de la vie et relever les bénédictions de Dieu.

10 questions pour vous aider à faire votre bilan 2015

  1. Vos évènements marquants : Relevez les évènements marquants qui vous avez vécu cette année (au moins un chaque mois)
  2. Vos réussites : Relevez au moins 3 choses majeures que vous avez accompli cette année dont vous êtes fiers.
  3. Vos échecs : Relevez au plus 3 objectifs non atteints, et réfléchissez à comment les corriger en 2016.
  4. Vos relations : Relevez au moins 3 amis ou personnes qui vous ont particulièrement béni cette année et écrivez-leur pour leur dire merci.
  5. Votre emploi : Relevez au moins 3 choses dont vous êtes satisfait et une chose à améliorer en 2016.
  6. Votre famille : Relevez au moins 3 bons moments passés avec eux et une chose à améliorer en 2016.
  7. Votre vie spirituelle : Evaluez votre intimité avec Dieu et  identifiez 3 actions à entreprendre pour l’améliorer en 2016 (avec l’aide du Saint Esprit).
  8. Votre église : Relevez au moins 3 choses positives dans votre vie d’église et comment améliorer votre implication en 2016.
  9. Votre caractère : Relevez au moins 3 choses qui ont changé positivement dans votre caractère et 3 choses à améliorer en 2016. (utilisez Ga 5 comme critère de référence)
  10. Votre gestion de vos ressources : Evaluez (de 1 à 10) comment vous avez géré votre temps, votre argent et vos talents. Réfléchissez à comment corriger chaque point en 2016.

Astuce : grâce à vos mails ou historique Facebook, vous pouvez remonter en arrière et revoir les évènements marquants de chaque mois de l’année.

Jean-Bosco A.

Jean-Bosco prépare actuellement son ministère pastoral à l'Institut de Théologie de la Francophonie (Québec). Sa passion est de voir une multitude croire et croître en Christ. Il est marié à Pryscilla (Mïssprys) qui chante dans le milieu du gospel.

Stéphanie Reader, pasteure des femmes à l'Église Nouvelle Vie

4 Commentaires

  1. Cet article m’a fait un bien incroyable. Oh merci au Seigneur qui vous a inspiré Jean Bosco.

  2. Merci!
    C’est exactement ce que je cherchais. Il ne me reste plus qu’à prendre un stylo et un cahier.

    Mille fois merci pour le partage.

Laisser un commentaire