Adulte vs Enfant

Dans les articles précédents, nous avons expliqué pourquoi il était indispensable de grandir spirituellement. Maintenant, nous allons découvrir 5 critères discriminants entre un adulte et un enfant.

1# Le caractère

Le premier critère qui distingue un adulte d’un enfant est le caractère.  L’enfant a la nature du Père, mais seul l’adulte possède son caractère.

En effet, l’enfant a la nature du Père. Lorsqu’un bébé vient au monde, il hérite immédiatement de certains traits de son père. Il hérite de ses gênes (son ADN) et de son identité (il porte le nom de famille de son père). Cependant ce bébé n’aura pas immédiatement le caractère de son Père. Il n’aura ni sa discipline, ni sa patience, et encore moins sa vie de prière. Ce n’est qu’en grandissant qu’il pourra bâtir un caractère similaire à celui de son père.

L’enfant a la nature du Père, mais seul l’adulte possède son caractère. 

De même, dans le domaine spirituel, les chrétiens héritent (d’une certaine manière) de la nature de Dieu. La bible nous révèle que “si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ.” (Romains 8.17). Les chrétiens sont nés de Dieu et possèdent les « gênes de Dieu » (la vie de Dieu coule en eux, et le Saint Esprit habite en eux). Leur identité c’est-à-dire leur nom vient de Dieu, c’est pour cette raison qu’ils portent le nom de Christ !  Cependant, tous les chrétiens n’ont pas le caractère de Christ. Certes tous possèdent le Saint Esprit, mais tous ne manifestent pas le fruit de l’Esprit.

Galates 5.22 : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. »

S’il est vrai que le Saint Esprit réside en nous, et que sa présence doit apporter amour, joie, et paix, pourquoi existe-il donc autant de chrétiens rancuniers, râleurs, radins, égoïstes, orgueilleux ? La raison est toute simple : ils sont encore au stade d’enfant ! Ainsi votre caractère détermine votre âge spirituel. Evaluez votre caractère avec les standards de Christ, et vous connaîtrez votre degré de maturité.  Votre caractère s’est-il amélioré depuis toutes ces années passées sur les bancs de l’église ? Etes-vous plus aimant et plus bienveillant aujourd’hui ? Etes-vous plus patient et plus joyeux, plus doux et plus tempérant ? Que dit votre entourage à propos de votre caractère ?

Une évaluation objective de votre caractère vous révèlera votre degré de maturité.

2# La capacité à donner

« Papa je veux un nouvel ordinateur ». « Maman, achète-moi la nouvelle paire d’Adidas ».  En général, lorsqu’un enfant éprouve un besoin, son réflexe est de demander à ses parents. L’enfant sait exiger des autres. Mais il ne sait pas donner, ou prendre soin des autres. En fait, il n’en a même pas la capacité. Mais au fur et à mesure qu’il grandira, il murira et pourra à son tour prendre soin de ses parents.

L’enfant exige des autres, mais l’adulte apporte aux autres.

Dans l’église, il est très facile de reconnaître les enfants spirituels : ce sont des consommateurs ! Ils viennent à l’église pour consommer la prédication, la louange, l’accueil et l’affection des autres. Mais eux, n’apportent rien à personne. Ils viennent uniquement pour se faire du bien, mais jamais pour faire du bien aux autres.  Les enfants spirituels revendiquent leurs droits, mais ne remplissent jamais leurs devoirs. Ils sont centrés sur leurs propres besoins et très peu concernés par ceux des autres. Les enfants spirituels sont très peu serviables, mais souvent très critiques et exigeants envers l’église. Ils savent ouvrir leurs bouches pour critiquer au lieu d’utiliser leurs mains pour construire. Au lieu d’être des « ouvriers » qui travaillent à l’avancée de l’église, ce sont des  « journalistes » qui discutent de l’avancée de l’église.

Au lieu d’être des « ouvriers » qui travaillent à l’avancée de l’église, ce sont des  « journalistes » qui discutent de l’avancée de l’église.

Ainsi, votre capacité à apporter aux autres révèlera votre maturité. Analysez votre rapport et votre apport aux autres en évaluant (sur une durée d’une semaine par exemple) :
– le temps que vous consacrez aux autres (à les aider, à les écouter, à leur rendre service.. etc.)
– le temps que vous consacrez à prier pour les autres (pas seulement vos proches)
– le temps que vous consacrez à évangéliser (des non-chrétiens) et à édifier (des chrétiens).
– le pourcentage de votre argent que vous partagez avec les autres
– votre capacité à compatir aux souffrances des autres
– votre capacité à faire des choix en considérant les intérêts des autres.
– votre capacité à manifester de l’amour aux autres.

Votre capacité à apporter aux autres révèlera votre maturité.

3# L’alimentation

L’enfant aime ce qui est doux et sucré : glaces, barbe à papa, nuggets, steak frites …  Mais il ne supporte pas les légumes. L’adulte par contre, s’astreint à manger des légumes car il est conscient que les légumes contiennent des vitamines nécessaires à sa santé.

L’enfant aime ce qui est sucré, l’adulte aime ce qui est équilibré

Sur le plan spirituel, la nourriture c’est la Parole de Dieu. Ainsi, l’enfant spirituel aime les messages sucrés mais il déteste les messages qui le confrontent.  Il ne supporte pas que l’on parle du péché. Il estime que c’est culpabilisant. Il estime qu’on devrait parler de l’amour de Dieu, sans insister sur la crainte de Dieu. Il considère qu’on devrait parler des bénédictions sans évoquer les interdictions. Les enfants spirituels préfèrent la douceur du mensonge qui tue à la douleur de la vérité qui vivifie.

Les enfants spirituels préfèrent la douceur du mensonge qui tue à la douleur de la vérité qui vivifie.

2 Timothée 4.3 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Quel avertissement terrible ! Non seulement privilégier les enseignements « sucrés » est une preuve d’immaturité, mais en plus c’est une voie qui conduit à la perdition et à l’auto-destruction. Toute parole est utile pour enseigner, convaincre, corriger. Vous devez accepter toute la Parole de Dieu, et ne pas la filtrer selon vos envies ou vos préférences.

Votre capacité à accepter toute la Parole révèlera votre maturité.

En outre, l’enfant spirituel n’a pas de connaissances solides sur la doctrine. Il croit que l’étude de la bible est réservée aux pasteurs. C’est un chrétien superficiel, sans racines. Il ne maîtrise pas les fondamentaux de la bible et ne creuse pas en profondeur.

Hébreux 5.12 : « Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. »

Ephésiens 4.4 : “afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction”

L’enfant est baloté, mais l’adulte est ancré. L’enfant est instable, mais l’adulte est enraciné sur le Roc. Prenez du temps à part pour étudier la bible seul, et avec d’autres chrétiens. Faites des études bibliques approfondies. Nous devenons ce que nous écoutons et lisons. Si vous étudiez (et appliquez) la Parole très souvent, vous deviendrez une incarnation de la Parole, vous deviendrez comme Christ.

Les études bibliques approfondies et appliquées vous rendront plus matures.

4# La maitrise de soi

L’enfant est charnel, c’est à dire il obéit à ses sens. Mais l’adulte est spirituel, il maitrise ses sens. Lorsque vous entrez dans un magasin de jouets avec un enfant, vous constaterez qu’il devient très agité. Car il veut toucher à tout ce qu’il voit. Pourquoi ? Parce que l’enfant ne sait pas se maîtriser. De même, les chrétiens charnels ne savent pas se maîtriser. Ce sont des enfants !

1 Corinthiens 3.1 : “Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.“  

Ainsi, les Corinthiens étaient des enfants spirituels car ils étaient charnels Ils ne savaient pas maitriser leur chair et obéissaient à leur sens. Ils avaient une vie sexuelle désordonnée. Ils exerçaient les dons de l’Esprit mais sans marcher par l’Esprit.

L’enfant est charnel, c’est à dire il obéit à ses sens. Mais l’adulte est spirituel, il maitrise ses sens.

L’enfant spirituel obéit à ses sens et à ses envies. Mais la maturité, c’est arrêter de faire ce qu’on a envie pour faire ce qui donne la vie. La maturité implique de se maitriser et de résister au péché par la puissance du Saint Esprit.

Galates 4.15 : “Marchez par l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. […] Mais le fruit de l’Esprit, c’est […] la maîtrise de soi.

Votre capacité à vous maitriser et à résister au péché révèlera votre maturité

5# Le travail

Quand j’étais gamin, j’aimais beaucoup les jeux vidéos. Je pouvais passer une journée entière devant ma PlayStation à jouer à FIFA. Parfois ma mère était obligée de confisquer ma console pour je puisse…  manger ! En général, l’enfant n’a que 3 activités : manger, dormir et jouer. Par contre, l’adulte doit travailler. Il peut se divertir de temps en temps. Mais pas tout le temps.  Car il doit travailler pour gagner sa vie et s’occuper de sa famille. Il doit travailler car il a une mission.

L’enfant joue, mais l’adulte travaille.

De même, dans le domaine spirituel, un enfant se distingue d’un adulte par le temps qu’il consacre à travailler pour le royaume de Dieu. Jésus disait : “Jusqu’à présent mon Père travaille, moi aussi je travaille !” (Jean 5.17). Même le jour du repos, Jésus continuait à guérir les malades et prêcher l’évangile. Pourquoi ? C’était un adulte, il avait une mission ! Lorsqu’on a une mission, on n’a pas de temps à perdre. Chaque seconde est comptée et doit servir à atteindre l’objectif.

Aujourd’hui dans l’église, beaucoup de chrétiens gaspillent énormément de temps à se distraire. Cinés, télé, jeux vidéos, sorties… Et on reboucle. Les divertissements sont devenus leur activité principale. Ils consacrent très peu de temps à étudier la bible ou à sortir évangéliser. Pourquoi ? Parce qu’ils ne réalisent pas qu’ils ont une mission. Ce sont des enfants…

L’adulte par contre, ne perd pas de temps. Il sait qu’une mission divine lui est assignée. Il sait qu’il a sa part à remplir dans l’avancement du Royaume de Dieu. Il se repose, certes. Mais comme Dieu lors de la création, il travaille six jours avant de se reposer le 7e jour. Car le vrai repos est le réconfort après l’effort, et non un confort permanent.

Le vrai repos est le réconfort après l’effort, et non un confort permanent.

Par ailleurs, l’enfant est passif et paresseux. « L’enfant attend que le Père opère à sa place, mais l’adulte opère au nom du Père. » Non, Dieu ne travaillera pas à votre place ! Dieu n’accomplira pas un projet qu’Il vous a confié. Pourquoi ? Parce que c’est à vous qu’Il l’a confié.

Dieu ne travaillera pas à votre place !

Développez une sainte colère contre la passivité et la paresse ! Votre vie est si précieuse, elle doit compter !  Soyez un adulte. Cherchez, découvrez et accomplissez la mission de Dieu pour votre vie. Changez votre manière de prier. Ne priez plus seulement que Dieu agisse pour vous, priez que Dieu agisse au travers de vous.

Jean-Bosco A.

Jean-Bosco prépare actuellement son ministère pastoral à l'Institut de Théologie de la Francophonie (Québec). Sa passion est de voir une multitude croire et croître en Christ. Il est marié à Pryscilla (Mïssprys) qui chante dans le milieu du gospel.

6 Commentaires

  1. Amen!! Très bel article riche en enseignements et assez pratique!!
    Un petit accent sur la responsabilité de l’adulte. Tu en as un peu parlé de façon disséminée dans les paragraphes « Capacité à donner » et « Le travail.
    Merci JB.

  2. Amen.
    Merci pour ce message. Il y a une très grande différence entre devenir chrétien et être chrétien. Que Dieu nous donne de comprendre que nous avons besoin de grandir.
    Gloire à Dieu.

  3. Super Article!
    Gloire à Dieu pour ce qu’il accompli au travers de toi. Continue mon cher JB!

Laisser un commentaire