Le rebelle est un franchisé du diable

Le diable a un brevet sur la rebellion : c’est son invention !
Ainsi quiconque joue au rebelle devient un franchisé du diable.
Refusons la rébellion. Comme Christ, choisissons la soumission !

Notre société est devenue allergique à toute forme de soumission.
En réalité, cette allergie au concept de « soumission » traduit une incompréhension de sa véritable signification.

La vraie soumission n’abaisse pas mais élève.
La vraie soumission ne vous avilit pas mais vous fait avancer.
La vraie soumission n’altère pas votre personnalité mais la façonne.
La vraie soumission ne supprime pas votre intelligence mais la stimule,
Car la vraie soumission vous apprend à vous affirmer sans vous rebeller.

Beaucoup ont occulté le concept de « soumission » à cause des abus d’autorités écrasantes. Mais ce n’est pas parce que certains pèchent par « abus d’autorité » que nous devons nous aussi pécher par « rébellion ». Car le Dieu qui nous ordonne d’être soumis à l’autorité ordonne aussi à l’autorité de nous aimer. Et chacun rendra compte pour lui-même : faisons donc notre part !

Soumettons-nous à Dieu (Jacques 4:7)
Soumettons-nous aux autorités spirituelles (1Pierre 5.5)
Soumettons-nous aux autorités civiles (Tite 3.1)
Soumettons-nous à nos parents (Colossiens 3.20)
Soumettons-nous à nos maris (Éphésiens 5.22)

Souvenons nous que la soumission comporte des contraintes apparentes mais aussi des bénédictions cachées. Ainsi le rebelle s’affranchit peut être des contraintes de la soumission, mais il s’appauvrit par la même occasion de ses bénéfices et de ses bénédictions.

C’est parce que Jésus Christ s’est soumis au Père qu’il a été élevé sur la terre. Soyons soumis afin d’être bénis.

Jean-Bosco A.

Jean-Bosco prépare actuellement son ministère pastoral à l'Institut de Théologie de la Francophonie (Québec). Sa passion est de voir une multitude croire et croître en Christ. Il est marié à Pryscilla (Mïssprys) qui chante dans le milieu du gospel.

Laisser un commentaire